nha nhac hue

Nha Nhac, musique de cour vietnamienne

Ecrit par Guide francophone saigon delta Mekong sur . Publié dans E.Voyage au Vietnam

La “Musique de Cour ”- Nha Nhac Hue est considérée comme des genres de musique; y compris la musique pour accompagner la danse et l’opéra; utilisés lors des cérémonies de culte; des séances de la cour; des festivités ou des enterrements organisés par le Roi et la famille royale. Mais le terme Nha Nhac à Hue était utilisé par les dynasties vietnamiennes depuis celle des Hô avec différentes significations; par exemple pour indiquer quelques fois la musique de cour en général; ou parfois la musique de rite royal en particulier; ou pour préciser un groupe de musique; et même un orchestre concret.

La Musique de cour de Huê a pris forme officiellement avec la fondation de la dynastie des Nguyên au début du 19e siècle. Pourtant; ses fondations du ont été jetées dès 17e siècle; sous le règne des empereurs Nguyên Dang Trong et le Nha nhac a connu ses heures de gloire du début du 19e siècle; jusqu’au temps du Rois Tu Duc (1848 – 1883). Vers 1947-1948; Madame Tu Cung (la mère du roi Bao Dai) avait rassemblé certains artistes de musique de cour; permettant ainsi le maintien de certains genres de la Musique de Cour de Huê. Les années 1980 du 20e siècle; cette musique a commencé à attirer l’attention du Ministère de la Culture et des autorités locales. Les années 1990; elle a connu sa période de renaissance. Depuis, Nha Nhac Hue a fait le tour du monde.

Les genres différents de la musique de Cour de Huê comprennent musique de culte; musique de rite royal; danses de cour; musique de chambre et opéra (ou tuông de cour).

nha nhac hueNha Nhac Hue

Autrefois, la Musique de Cour de Huê comprenait plusieurs genres. Giao Nhac était utilisée dans les rites de sacrifice au Ciel et à la Terre. Mieu Nhac était jouée lors des cérémonies de culte aux temples. Ngu Tu Nhac se pratiquait dans les cérémonies de sacrifice en l’honneur des Génies tutélaires de l’agriculture, du village, du royaume. Dai Trieu Nhac servait les grandes occasions royales ou les réceptions données aux messagers étrangers. Thuong Trieu Nhac était pour les rites ordinaires de la cour, Yen Nhac pour les banquets royaux, Cung Nhac pour les activités dans la Cité interdite.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Le répertoire des genres de musique de cour susmentionné consistait en pièces de variété musicale. Cependant, pendant les étapes de déclin, nombre de pièces ont perdu ; seulement les textes en sont maintenus. Les pièces préservées sont Muoi ban ngu (Pham tuyet, Nguyên tieu, Ho quang, Lien hoan, Binh ban, Tay mai, Kim tien, Xuan phong, Long ho, Tau ma), Long dang, Long ngam, Phu luc, Tieu khuc Tam luan cuu chuyen, Dang dan cung, Dang dan don, Dang dan kep, Thai binh co nhac, Bong, Ma vu, Man et quelques autres pièces de musique de chambre telles que Nam Binh et Nam Ai, etc.

Les orchestres de cour de la dynastie des Nguyên étaient divers en type et en nombre d’instruments, dépendant des formes de rituels et distractions royaux. Il y avait plusieurs sortes d’orchestres, par exemple, Nha nhac, Huyen nhac, Ti truc te nhac, Tieu nhac, Dai nhac, Co xuy dai nhac, Nhac Thieu, Bat am, Ty chung, Ty khanh, Ty co, etc.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à Huê, tour à Huê, séjour à Huê, Circuits touristiques à Huê, guide Francophone à Huê, choses à visiter à Hue, que visiter a hue, ensemble de monuments de huế, visiter hue a pied, pagode de la dame céleste, découvrir nha nhac hue, écouter nha nhac hue.

Nha Nhac, musique de cour vietnamienne
5 (100%) 1 vote
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
https://guidefrancophonesaigon.com/nha-nhac-hue">
Twitter

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Guide francophone saigon delta Mekong

Voyage au Vietnam sur mesure avec Guide francophone saigon au delta du Mekong, accompagnement de qualité, à Saigon, Ho Chi Minh ville à Hue, Hoi An à Hanoi, Sapa, Ninh Binh, Baie d’Halong.

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE (ONLY IN FRENCH)