Impression du Voyage au Vietnam

Ecrit par Guide francophone saigon delta Mekong sur . Publié dans E.Voyage au Vietnam, Nouvelle voyage delta Mekong

Impression du Voyage au Vietnam: Le Vietnam est un pays paradoxal et surprenant.

L’agence francophone locale de Voyage au Vietnam écrit dans son guide – “rubrique savoir vivre” – qu’au Vietnam on appelle “un chat un chat”: “les vietnamiens ne prennent pas de pincettes. Ils sont souvent très directs. Un gros est un gros et non une personne enrobée, un moche est un moche et non une personne peu gâtée par la nature. Ne soyez pas choqué par ce que l’on dira de vous ou de votre pays.”

Voyage au Vietnam

Imaginons que cela soit réciproque et que nous appelions un chat un chat, cela donnerait :

✴ au niveau historique et génétique dans le territoire du pays:  le Vietnam est un pays qui a été colonisé par la Chine pendant plus d’un millénaire, au point que chaque Vietnamien a du sang Chinois qui coule dans les veines (à l’exception des minorités ethniques). Essayer de savoir ce qu’est un Vietnamien d’origine relève de l’utopie.

La culture Vietnamienne est teintée de culture Chinoise, à tous les niveaux. Il semble impossible de découvrir quelque chose d’originellement Vietnamien. De plus, une grande partie des produits de consommation courante est importée de Chine, au point que l’on se demande parfois si le Vietnam n’est pas une province chinoise.  Et pourtant le Vietnam a une âme qui lui est propre et qui mérite d’être découverte.

✴ au niveau social Vietnamien : nous imaginions qu’un état socialiste est au service du peuple, au service de l’égalité, de la justice, du bien-être du plus grand nombre. Comme dans tous les régimes socialistes et communistes nous découvrons un capitalisme d’état ou un “socialisme de marché” comme le dit diplomatiquement “Le Routard,” où l’individu est au service de l’état, et de ses fonctionnaires. L’armée même possédant des hôtels de tourisme.

Il y a des gens très fortunés au Vietnam, et beaucoup de gens très pauvres qui travaillent pour trois fois rien, souvent pour les gens fortunés. Ils doivent se débrouiller sans aucune aide.

Alors qu’en France on “rémunère” les gens qui font des enfants, au Vietnam, on paie une amende lorsqu’on fait plus de deux enfants. Ce qui met une pression violente sur les femmes (bien qu’il faille être deux pour faire des enfants!) qui n’ont que des filles. Parce qu’il est important d’avoir au moins un garçon pour assurer le culte des ancêtres.

✴ Les salons de coiffure du centre ville de Saigon sont surprenants lorsque la nuit tombe. A voir le jeune âge des coiffeuses, leur tenue vestimentaire sexy, leurs postions sur les canapés à l’entrée de la boutique, on peut penser qu’il ne s’agit pas réellement de shampoing et que les coupes se situent davantage au niveau du porte feuille que des cheveux. Chez nous, nous appelons cela un bordel.

Impression du Voyage au Vietnam

✴ Le peuple est soumis au système d’enveloppes : il faut donner une enveloppe au policier pour éviter une amende.

Il faut donner une enveloppe au médecin pour avoir un bon traitement ou obtenir une chambre à l’hôpital, à l’infirmière pour qu’elle soit attentive à vous, au juge pour que votre dossier soit traité équitablement, à l’institutrice pour qu’elle s’occupe bien de votre enfant, au professeur ou à l’examinateur pour avoir son diplôme etc…Certains journalistes qui ont tenté de le dénoncer sont en prison. Beaucoup d’autres finissent par se résigner et trouver cela normal. Chez nous cela s’appelle la corruption : un chat est un chat !

✴ La plupart des agences de voyage au Vietnam et des guides francophones touristiques mettent en avant la zen attitude des Vietnamiens qui vivent mal le fait que l’on hausse la voix, que l’on perde son sang froid ou que l’on se mette en colère. Nous avons observé que la plupart des gens “démarrent au quart de tour” et peuvent devenir très violents subitement. Notamment les hommes qui sont souvent imbibés d’alcool. Ils sont humains comme les autres et n’ont rien de plus que les autres. Nous n’avons pas observé de signes de sagesse “orientale” particulière. Un chat est un chat.

✴ au niveau religieux au Vietnam, une grande partie des Vietnamiens se disent bouddhistes, mais semblent éloignés des règles fondamentales du bouddhisme, comme le fait de ne pas nuire à la vie : ils mangent tous de la viande, le fait de ne pas mentir ou voler : beaucoup sont prêts à tout pour faire du business, ne pas boire d’alcool ou prendre de stupéfiants: les hommes boivent énormément d’alcool, ne pas commettre d’actes violents ou avoir des rapports sexuels inappropriés: la suppression de la liberté d’expression, la corruption sont violence. Beaucoup d’hommes Vietnamiens comme de nombreux asiatiques en général sont de grands amateurs de jeunes femmes.

Les Chinois ont d’ailleurs conservé la tradition impérialiste des concubines.

✴ au niveau touristique au Vietnam, toutes les agencies du tourismes du Vietnam ont les mêmes modèles de circuits, avec des étapes identiques, même en tourisme à la carte. Croire que l’on va être seul est une illusion, davantage au Vietnam qu’ailleurs. De tous nos voyages, nous n’avons jamais rencontré une telle concentration de touristes, de tous âges, aux mêmes endroits.

Lorsqu’une agence propose un programme “hors des sentiers battus”, elle est au point de retirer toute authenticité aux programmes proposés. Les bons plans ne doivent pas durer plus d’une semaine, du fait de la concurrence !

Lorsqu’un touriste demande à faire ou voir des choses qui sortent des “kits prêts à vendre”, les agences refusent sous un tas de prétextes : il n’y a pas de gilet de sauvetage pour visiter ce marché flottant, il n’y a pas de route pour aller dans ce village, il n’y a pas de minorités ethniques dans cette région alors que tous les guides en parlent, quand ce n’est pas le banal ” il n’y a rien à voir”.

Toutes les agences du tourisme au Vietnam séduisent les clients en proposant une rencontre avec des habitants, un déjeuner chez l’habitant, une nuit chez l’habitant, une activité agricole avec l’habitant. Tout est organisé,commercialisé. Pour ceux qui voyagent pour la première fois, ça marche, parce qu’ils sont sous l’effet du dépaysement. Pour ceux qui ont l’habitude de rencontrer des populations locales authentiques l’illusion ne fonctionne plus. Ce n’est pas parce qu’on coiffe un chapeau conique, que l’on porte un sceau, que l’on plante un légume, que l’on coupe un morceau de bois le temps d’une photo que l’on  partage la réalité d’un paysan. Un chat est un chat.

Quant au logement chez l’habitant au Vietnam, il s’agit de propriétaires qui aménagent des chambres, parfois des sanitaires, une salle à manger dans leur propriété, pour accueillir des groupes et des individuels. Ce sont des personnes qui profitent de la recherche d’authenticité pour s’assurer des revenus complémentaires ou principaux, (ce que je peux comprendre vu leur niveau de vie). Pas de soirée autour de la table en famille, à discuter des conditions de vie, de la scolarité des enfants ou des coutumes locales. C’est du bed and breakfast “folklorique”.

Le déjeuner et le cours de cuisine dans un village typique baptisé éco-village pour l’occasion, sont des entreprises commerciales qui gèrent des excursions, des ballades en vélo, un hôtel flottant, ou comme le jardinage et le restaurant de Tra Qué où l’on joue au “paysan” le temps d’une pause photo.  Rien de très authentique dans tout cela.

Il n’y a que les rencontres fortuites qui relèvent encore de l’authenticité. Au Vietnam plus qu’ailleurs il faut insister pour que les agences de tourisme à la carte respectent les souhaits des clients. Un chat est un chat.

Impression Voyage au Vietnam

✴ au niveau des pourboires au Vietnam:  Ce qui nous a le plus marqué est le fait de devoir distribuer des pourboires sans arrêt, au point de craindre de s’adresser à quelqu’un ou de s’arrêter quelque part. Toutes les visites, tous les arrêts, toutes les rencontres prévues par l’agence se soldent par un pourboire ! Prendre un pêcheur en photo = pourboire, prendre le bateau = pourboire, visiter une briqueterie = pourboire  visiter un jardin = pourboire,  assister à des danses folkloriques = pourboire etc…

La majorité des agences préconisent de donner 4 euros par personne et par jour au guide, la moitié au chauffeur. C’est ce qui est suggéré dans tous les pays du monde, même aux Etats Unis (5 $ par personne par jour). 4 euros par jour font 120 euros par mois(30 jours), si on est deux = 240 euros ➤ plus de deux à trois fois le salaire moyen au Vietnam comme dans différents pays d’Asie et d’Afrique.

Le pourboire est une gratification et non un salaire. Chacun donne ce qu’il a envie, l’idéal étant de donner sans dévaloriser, mais également sans sur-évaluer. Il n’y a pas à culpabiliser de tenir compte du niveau de vie du pays visité.

De nombreuses agences comptent sur cette sur-estimation pour donner des salaires dérisoires, ce qui motive parfois leurs conseils.

Les agencies francophones voyages au vietnam qui rémunèrent bien leur personnel ont généralement les meilleurs guides.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Guide francophone saigon delta Mekong

Voyage au Vietnam sur mesure avec Guide francophone saigon au delta du Mekong, accompagnement de qualité, à Saigon, Ho Chi Minh ville à Hue, Hoi An à Hanoi, Sapa, Ninh Binh, Baie d’Halong.

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE (ONLY IN FRENCH)